le 27/04 à 17h30 Funky Fridays

Pimperz

Le groove qui transpire de leurs morceaux illustre une recherche d’intensité acoustique, à l’heure du numérique. Leur musique propose une réponse puissante guidée par l’écoute et l’improvisation. On y retrouve les influences d’Hocus Pocus pour le style et de Badbadnotgood ou Yussef Kamaal pour les sonorités. Un puzzle d’héritages contemporains qui hésite entre le monde anglo-saxon et hexagonal.

Pimperz

En argot américain, «pimp» c’est un mac qui gère un business. En créant Art Pimpers en 2015, Titouan (batterie), Thomas (guitare) et Hugo (chant), les trois musiciens à l’origine du groupe décident que la musique sera leur affaire.

Pour leur premier job d’été, ils troquent la plonge à l’arrière d’un resto contre une première tournée artisanale. Le collectif de 6 musiciens écume les bars de Charente-Maritime pendant 2 ans avec un répertoire éclectique. Le noyau dur reste ces trois rochelais nés à la fin des années 90, qui regardent de l’autre côté de l’Atlantique. Des personnalités très différentes qui cohabitent entre Soul, Hip-Hop et Jazz.

Après une année prolifique en terme d’expériences studio et live, le groupe migre à Paris et devient Pimperz. Ils s’entourent et se fixent de nouvelles exigences musicales et scéniques, Paul (basse) & Tom (saxophone) rejoignent le projet. Aujourd’hui les cinq musiciens peaufinent une version plus mature du groupe, en accord avec leur nouvelle ambition.