du 03/05 au 29/06 Expositions

I have forgotten how it is i belong among blossoms and birds

Auguste Garufi, artiste américain aux dix mille œuvres, est avant tout, de son propre aveu, un poète qui suit son inspiration. Ses talents sont multiples et servent des moyens d’expression très divers. Il écrit, peint, sculpte, imprime, installe et rend sacré l’espace ordinaire. Ses tableaux sont à son image, tantôt subtils et délicats faits de papiers japonais et de pétales qui s’envoleraient s’ils n’étaient cousus, et parfois plus sombres, intenses, figures féminines troublantes qui scrutent jusqu’à notre âme. La légèreté poétique est toujours au rendez-vous, poèmes imprimés et cachés dans ses toiles suspendues ou dans ses «vaisseaux», ses sculptures faites de papier oxydé à la feuille d’argent, ou ses Ucello petits oiseaux de bronze ou de papier ayant niché dans une main tendue.

Auguste Garufi

Tout chez Auguste Garufi nous amène à la pureté, la légèreté des matériaux, la douceur des couleurs, et la disposition des œuvres entre elles, qui s’accordent et se répondent. C’est peut être là sa grande préoccupation, grâce à sa poésie imprimée, ses rondes de mains qui nous invitent à la danse, ses légers papiers japonais qui côtoient des tissus métalliques, il nous demande d’expérimenter l’espace qu’il créée pour sentir une nouvelle dimension. Cet univers « Garufien » crée une émotion artistique unique, presque spirituelle.